Nous avons le vœu de produire en abondance des fruits et légumes bio de qualité pour les familles qui vivent localement ainsi que pour les stages qui se déroulent ici. Nous proposons chaque semaine des paniers de légumes bio distribués à Peuton (5km de Quelaines, entre Chateau-Gontier et Craon) et à Montigné-le-Brillant (proche de l’Huisserie et Laval).

Nous partageons la vision holistique de la permaculture et son leitmotiv : « prendre soin de la Terre, prendre soin des Hommes, partager l’abondance »

Ainsi en 2020 nous avons tous les deux réalisé un BPREA maraichage biologique. Depuis, nous accueillons des stagiaires en formation BPREA ou autre formation agricole.

NOS PANIERS DE LEGUMES

 
 

Nous distribuons sous formes de paniers de légumes bio toutes les semaines.

Nous avons deux points de distribution :

 

  • Le lundi entre 17h30 et 18h30 à La ferme de Peuton.
  • Le mercredi entre 17h30 et 18h30 à Montigné-le-Brillant (sur la place du village).

 Ce mode de commercialisation en vente directe nous semble le plus vertueux, puisque c’est un système respectueux du producteur et du consom’acteur, en lien direct avec les saisons.

L’abonnement couvre la période d’Avril à Décembre 2021. Les paniers sont constitués de 5 à 6 légumes divers de saison.

Le consom’acteur s’engage donc sur une saison.

Ainsi nous savons exactement quel volume il nous faut planter, entretenir et récolter, et nous évitons tout gaspillage de légumes et d’énergie.

2 formules seront proposées :

  • petit panier à 13 € (convient pour une personne ou un couple)
  • grand panier à 25 € (pour une famille)

 

NOTRE VISION DE LA PERMACULTURE

D’après la permaculture, les principes fondamentaux qui gouvernent cette vision – qui ne s’appliquent pas seulement au jardin – concernent le soin à la Terre, aux êtres humains et le partage.

Nous concevons donc notre lieu et notre approche du maraîchage selon ces principes permacoles :

  • réflexion sur les besoins humains
  • intégration des paramètres spécifiques du lieu
  • démarche de suppression des déchets
  • accueil de la biodiversité
  • résilience

Nous travaillons conjointement avec l’association La Forêt Nourricière qui s’appuie sur les connaissances et recherches de Franck Nathié. Spécialiste de la culture multi-étagée, Franck Nathié expérimente une multitude d’associations botaniques afin de dénicher des partenariats constructifs. Il excelle également dans la conception de jardin-forêt et de haies fruitières.

À la ferme, nous avons déjà réalisé de nombreuses haies sur le lieu. Nous implémentons ce concept de haies fruitières multi-étagées depuis 2019 à des échelles de plus en plus larges.

Ainsi, l’essence même de la permaculture est l’évolution et l’observation. Le design change tout le temps en fonction des observations et des rétroactions. Rien n’est jamais figé, et tout s’adapte à l’environnement du lieu.

 

UN MARAICHAGE SUR SOL VIVANT (MSV)

De manière plus pratique, nous appliquons les techniques de maraîchage sur sol vivant (MSV). Cela consiste à le nourrir de carbone, le couvrir en permanence d’un paillis et surtout à supprimer tout travail du sol.

Cela permet à la nature de le structurer à la place des machines. Nous travaillons sur des planches permanentes, c’est-à-dire que les zones de cultures restent non piétinées et non travaillées.

 

Une production écologique en permaculture

À la Ferme de Peuton, nous souhaitons avoir une activité de production la plus écologique possible. C’est pourquoi nous ne prévoyons pas d’investir dans des machines fonctionnant au pétrole. Nous privilégions des outils manuels et cherchons au maximum à densifier les cultures pour que cela soit soutenable.

 

Pas d’utilisation de machines à pétrole

Nous partageons la ferme avec une activité d’élevage laitier bio et de nombreuses machines sont présentes sur site et disponible à coût réduit. Aussi, en fonction des itinéraires de cultures, nous pensons recourir à ces machines de manière ponctuelle (épandage de paille, de compost, transport de grosses récoltes).

Certaines de ces machines fonctionnent grâce à des tracteurs qui pourraient utiliser de l’huile végétale comme carburant. C’est une technologie qui a déjà été utilisée sur la ferme il y a une dizaine d’années, et nous envisageons d’y revenir prochainement via une production d’huile végétale à la ferme.

 

Notre choix quant aux bâches plastiques

La bâche plastique est un outil important qu’utilisent beaucoup de maraîchers qui ne travaillent pas leur sol. Sans être dogmatique et tout en restant ouvert aux compromis liés aux contraintes de production, nous faisons le choix de ne cultiver aucun légume sur bâche.

Ce choix est motivé par des questions de santé (migrations de phtalates et de BPA pour un légume au contact du plastique), et de pollution environnementale.

Nous utilisons des bâches à ensilage pour maîtriser l’enherbement de nos planches avant ou après une culture mais pas pendant. Les bâches que nous utilisons sont issues des éleveurs locaux qui s’en débarrassent fréquemment. Notre démarche permacole s’inscrit  dans l’idée d’une circularité.

 

L’eau en permaculture

Pour 2021, nous cultivons sur une surface d’environ 2500 m2 (0,25 ha) dont 500m2 sous serre. La parcelle retenue fait 6000m2 et a été pâturée par des vaches ces 30 dernières années. C’est une terre agricole sur laquelle l’agroforesterie a été implémentée il y a 15 ans. Nous avons donc déjà des arbres et des haies qui y sont plantés.

Nous avons installé un système d’irrigation goutte-à-goutte automatique sur l’ensemble des cultures. Ce choix est pour nous indispensable car les légumes sont constitués à 99% d’eau et nous connaissons des périodes d’absence de précipitations de plus en plus longues. En parallèle nous aménageons un bassin de stockage des eaux pluviales pour être 100% autonome.

Close Menu